STRESS & TOUCHER LIBÉRATEUR

(Réf.  Jean-Louis ABRASSART « Le toucher libérateur »)

 

QU’EST-CE-QUE LE STRESS ?

 

Contrairement aux idées reçues, le stress n’a pas que des côtés négatifs !

La réaction au stress est d’abord et avant tout positive car elle incite l’organisme à mobiliser son énergie afin de gérer les conditions extérieures et ainsi permettre de dépasser les obstacles qui nous empêcheraient d’atteindre notre but.

Dans un premier temps, le stress protège le corps, puisqu’il l’aide à s’adapter. De plus, il est le moteur de toute action et de la créativité.

Cependant, en cas de stimuli trop intenses ou trop prolongés, peuvent se révéler les limites de résistance du corps et générer des effets nocifs pour notre santé et notre équilibre psychologique.

La caractéristique de l’expérience d’une personne stressée est la réponse globale de l’organisme sur les plans nerveux, hormonal, organique, circulatoire et musculaire.

Toute tension psychologique se traduit par des contractions musculaires souvent inconscientes, entrainant une modification de l’état respiratoire.

Dans le cas de situations répétitives de stress, les tensions musculaires persistent et deviennent chroniques, ce qui amène un dérèglement des différentes fonctions organiques (respiratoire, digestive, circulatoire…etc).

En conséquence, l’équilibre musculaire s’en trouve perturbé et certaines zones du corps se rigidifient, d’autres perdent leur tonus. Des déformations et des raideurs se manifestent alors corporellement dans nos attitudes face à la vie.

Le stress ne peut donc être simplement comme une réaction ponctuelle à une circonstance donnée. Il s’inscrit au contraire dans l’histoire de la personne et est conditionnée par sa vision globale de sa vie.

Il se manifeste de trois manières :

  • Corporellement sous forme de tensions musculaires, désordres organiques et de blocages respiratoires,
  • Mentalement, par des croyances négatives provenant de l’enfance et de l’éducation,
  • Psychiquement, par des émotions retenues qui viennent perturber l’équilibre intérieur.

L’hypothèse d’un corps subtil, de nature énergétique, reconnu par toutes les traditions, s’impose petit à petit, bien que la science ne l’ait pas encore mis en évidence à ce jour.

Un champ énergétique, communément appelé « AURA », entoure notre corps physique : sa forme, ses mouvements, ses couleurs, reflètent notre état de santé, nos émotions et nos préoccupations.

A l’intérieur même du corps, l’énergie circule selon des chemins précis, tels les méridiens d’acupuncture ou encore les « NADIS » du yoga. (cf. article sur le yoga et les méridiens)

Le long de l’axe du corps subtil, s’échelonnent les chakras, centres de distribution de l’énergie dans le corps en relation avec les plexus nerveux et les glandes hormonales.

 

TECHNIQUES DE GESTION DU STRESS

Pour une meilleure santé physique et mentale

  • La relaxation verbale : Cultiver la pensée positive et immiscer un sourire sur ses lèvres libère des hormones déterminantes dans la parfaite présence de l’homéostasie. (Cf. Méthode Coué, O’ponopono, mantras…)

 

  • Technique corporelle active : le yoga par exemple, permet de reconnaître et gérer ses propres capacités physiques et respiratoires. Cette discipline millénaire nous entraîne vers cet espace de conscience et mobilise le corps de sensations, vecteur essentiel à l’ultime rencontre avec soi-même,

 

  • Le toucher : Les massages ainsi que les différentes techniques de réflexologie activent les mémoires émotionnelles et génèrent ainsi une détente profonde et permet de rééquilibrer le corps et l’esprit par stimulation de l’ensemble du réseau énergétique et réveille le sens tactile.

 

Les techniques du toucher permettent d’agir sur les différents aspects du stress ainsi que sur ses conséquences, à la fois physiques et psychiques.

Il s’ensuit une réduction globale des tensions musculaires, et une réponse du système nerveux central à travers la libération de certaines hormones.

De plus, le toucher apporte le soutien affectif nécessaire pour traverser les moments difficiles.

Le massage de l’abdomen notamment, agit profondément sur les organes digestifs, dénouant les spasmes, stimulant les sécrétions, activant le transit intestinal et les émonctoires. Il libère en même temps, la respiration en relâchant la zone abdominale et en dégageant les tensions thoraciques.

De même que par la stimulation de la zone vertébrale et de ses points réflexes il rétablit le bon fonctionnement des organes perturbés.

Aussi, le toucher a-t-il une triple action, à la fois préventive et curative sur les états de stress : détente musculaire, rééquilibrage organique et transformation psychique.

La médecine orientale (ayurveda, médecine traditionnelle chinoise…) plaide justement l’importance de la prise en charge globale de l’individu.

« On ne peut soigner le corps sans soigner l’esprit, les deux interagissant l’un sur l’autre »

 

Les effets de l’accompagnement par le toucher sont multiples et puissants :

Un profond état de détente globale, une respiration plus libre, un meilleur fonctionnement organique. De nouvelles sensations améliorant le schéma corporel et la coordination des mouvements. Une charge émotionnelle moindre, permettant d’adopter une position de recul et un comportement mieux approprié face aux diverses situations du quotidien ainsi qu’une interaction affective et sociale plus juste avec les autres. Des images intérieures délivrées par le corps de sensation plus actif, amenant au développement de la conscience de ses propres besoins et des solutions adéquates à leur satisfaction.

 

Bien entendu, il existe pléthore de techniques efficaces contre les symptômes du stress, que je ne développerai pas dans cet article mais qui feront sans doute l’objet de prochaines rédactions.

…toujours dans le souci de vous éclairer et vous accompagner vers un mieux être par la rencontre avec l’essence pure de votre être…

 

« …Que serait le monde sans le toucher ? Solitude, isolement, séparation. Le toucher donne la place première aux sensations, et par-là même, il contrebalance notre monde analytique. Il donne corps à l’expérience, chair aux mots, consistance à la vie. Il est aussi mouvement vers l’autre, une symbolique de l’échange (donner/recevoir), une mise en scène du jeu relationnel, le reflet de la façon dont nous avons été aimés et dont nous aimons… »

« …Toute notre histoire est inscrite dans notre corps et elle est réactualisée à chaque toucher… c’est pourquoi le toucher a toujours été un outil privilégié d’aide à la guérison et à l’évolution intimement relié à la spiritualité… »