1 Plantaire ( Méthode Ingham)

La réflexologie existait déjà il y a plus de 4500 ans en Egypte.

En Europe ainsi qu’aux Etats-Unis, les plus anciens écris sur la théorie des zones réflexes remontent à la fin des années 1580.

C’est Eunice Ingham, en 1938 qui développa cette science que poursuit encore de nos jours son neveu Dwight Bayers.

Cette technique consiste au prolongement du geste inné de l’homme qui se masse instinctivement les endroits où il ressent la douleur.

Elle se prodigue par la stimulation des zones réflexes du pied et permet de relâcher le stress, les tensions et améliore ainsi la circulation sanguine et nerveuse, favorise le déblocage des influx nerveux.

2 Le Dien Cham (ou réflexologie faciale)

D’abord développée en Chine et au Japon, cette technique prend son

véritable essor au Vietnam grâce aux travaux du professeur Bui Quoc Chau au cours des années 1980 se basant sur la similitude entre le visage et le corps, car selon les principes de la réflexologie, chaque partie du corps peut refléter et traiter l’ensemble de l’organisme.

La suite de ses travaux l’amènera à dessiner jusqu’à 22 systèmes de projections du corps au niveau du seul visage et á y découvrir plus de 500 points réflexes.

Cette technique rapide et efficace consiste dans la stimulation de points constituant des formules diverses afin de traiter et soulager douleurs et dysfonctionnements.

3 L’Auriculothérapie de confort

C’est le Docteur Paul Nogier, médecin Lyonnais qui fit la découverte de la correspondance entre l’anthélix (partie de l’oreille) et la représentation du rachis, ainsi que l’image du fœtus inversé.

Cette technique a été reconnue par l’ Organisation Mondiale de la Santé en 1990 et est à ce jour présente dans des centres anti-douleur, et en milieu hospitalier.

L’auriculothérapie de confort consiste dans la stimulation des points du pavillon de l’oreille, prolongée par l’application de microbilles d’argent collées  sur des patchs discrets qui tombent d’eux-mêmes dès la disparition du déséquilibre traité.