Partage d’expérience, issu d’une pratique de ce yoga depuis 11 ans.

J’ai découvert ce yoga de la vibration à Perpignan, par l’intermédiaire de Dominique Feraud.

Elle diffuse l’enseignement de la tradition yogique tantrique du Cachemire dont elle a suivi elle même l’enseignement de Jean Klein*.

Nous pouvons , ici parler de lignée, dans la pure tradition des yoginis et yogis qui s’enracine dans une structure ancestrale de la discipline tout en l’actualisant au monde contemporain.

Ces êtres éveillés contemporains participent à cette précieuse actualisation, qui permet à cet Art du yoga d’être en perpétuelle évolution, tel le flux de la vie qui ne cesse jamais dans les volutes protéiformes.

Ma pratique auprès de Dominique Feraud, est un enseignement spirituel à part entière. Non un simple cours de gymnastique.

L’approche se fait par le corps de sensation. Nous ne pouvons pas penser et ressentir en même temps. C’est un puissant moyen de désamorcer le mental chaotique, qui nous impose des pensées involontaires. Peu à peu ces conditionnements sont moins présents. Le mental devient un outil que l’on utilise seulement quand on a besoin de lui.

C’est un yoga de la non-dualité, il vise a réunir la dualité en nous, le masculin/féminin, droite/gauche, bien/mal. Par les asanas (postures) qui d’abord séparent puis réunissent.

C’est aussi un Kundalini yoga, soit un yoga énergétique. Les asanas, le pranayama (l’art du Souffle), l’écoute des ressentis après les postures permet à l’énergie de circuler plus librement.

Personnellement, j’ai pu constater les bienfaits de ces années de pratique et cela continue.

Assez rapidement, ma structure s’est redressée, des zones de mon squelette se sont réalignées, une véritable ostéopathie interne s’est déclenchée.

Sur le plan psychique, les pics hauts et bas émotionnels se sont progressivement atténués, laissant place à une plus grande stabilité et une joie sans objet.

Au fur et à mesure, les plans plus subtils de l’être sont palpables. Une passionnante aventure du « Connais toi toi – même » s’engage, et tout notre être s’éveille avec paix dans cette aventure sans cesse renouvelée.

Un immense merci à tout ces passeurs, ces êtres dévoués par leur pédagogie à transmettre la Lumière sur le chemin. En un mot c’est : Amour.

Un clin d’œil à Valérie qui s’est laissée touchée par ce Yoga, elle aussi est une passeuse passionnée à transmettre sa Lumière à qui souhaite la réceptionner.

Cette Lumière est à la fois Universelle et singulière. C’est la tonalité de l’enseignement additionné à la tonalité de l’enseignant qui permet qu’une Alchimie s’effectue en Soi.

Toute personne n’a pas vocation à transmettre. Pratiquer est une chose, transmettre en est une autre.

J’ai pratiqué le Yoga que propose Valérie, elle a bien en mon sens les qualités et attitudes pédagogiques pour cela.

Citation Jean Klein :

« Dans tout mouvement c’est le corps énergétique, le corps vital, qui bouge et qui entraîne le corps physique. L’accent dans notre enseignement à ce niveau n’est donc pas mis sur la posture ou sur la structure physique, mais sur cette sensation corporelle. Lorsque le corps vital est éveillé, toute la structure musculaire est détendue et une réorchestration de l’énergie s’effectue. Chaque sens n’est plus limité à son organe physique mais s’étend au corps entier. Dans cette sensation globale tous les sens participent. Le fait d’être dans l’expansion vous mène automatiquement au-delà de l’idée d’être une entité séparée. Le travail corporel est une façon de vous amener à l’union avec tous les êtres »

Texte écrit par Florence Ustache